1 500 000+ followers

1800/2800 Success

Belryuminus
Member since: Mar 16, 2014
Send friend request
30 games in wishlist
AC Odyssey
-62%
$25.79
Assassin's Creed Odyssey
Gift it
Battlefleet Gothic: Armada 2
-35%
$29.48
Battlefleet Gothic: Armada 2
Gift it
DLC Battletech: Flashpoint
-75%
$5.66
Battletech: Flashpoint
Gift it
DLC BattleTech: Urban Warfare
-29%
$16.00
BattleTech: Urban Warfare
Gift it
DQH: The World Tree's Woe and the Blight Below
-48%
$23.71
Dragon Quest Heroes: The World Tree's Woe and the Blight Below
Gift it
Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age
-34%
$44.92
Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age
Gift it
Metro: Exodus
-22%
$52.96
Metro: Exodus
Gift it
Mordheim: City of the Damned
-80%
$4.50
Mordheim: City of the Damned
Gift it
Octopath Traveler
-32%
$46.24
Octopath Traveler
Gift it
Pillars of Eternity II: Deadfire
-78%
$11.62
Pillars of Eternity II: Deadfire
Gift it
DLC Pillars of Eternity II: Deadfire Beast of Winter
-41%
$6.74
Pillars of Eternity II: Deadfire Beast of Winter
Gift it
Shadow of the Tomb Raider
-73%
$18.21
Shadow of the Tomb Raider
Gift it
The Outer Worlds
-18%
$55.58
The Outer Worlds
Gift it
The Sinking City
-60%
$22.67
The Sinking City
Gift it
The Technomancer
-66%
$7.65
The Technomancer
Gift it
Thea: The Awakening
-74%
$5.90
Thea: The Awakening
Gift it
Vikings: Wolves of Midgard
-84%
$5.57
Vikings: Wolves of Midgard
Gift it
Dawn of Man
-1%
$23.64
Dawn of Man
Gift it
Pillars of Eternity II: Deadfire  Obsidian Edition
-85%
$11.62
Pillars of Eternity II: Deadfire Obsidian Edition
Gift it
Soulcalibur VI
-84%
$10.95
Soulcalibur VI
Gift it
Shogun 2: Fall of the Samurai
-75%
$8.50
Total War: Shogun 2: Fall of the Samurai
Gift it
Two Point Hospital
-52%
$19.21
Two Point Hospital
Gift it
13 friends
SaltVador1600 pts
Sylmanith1600 pts
1nfinity1400 pts
SlyVaenor1300 pts
VaporImitation1100 pts
gamer-09cb28700 pts
gamer-7b76e4700 pts
gamer-860ed2700 pts
gamer-e6cfdb700 pts
gamer-191003600 pts
gamer-ce9cd5600 pts
gamer-d7a2a2500 pts
gamer-1da434400 pts
97 games owned
3 reviews submitted
Endless Legend Classic Edition
80
Endless Legend s'inscrit dans la grande lignée des "Civ Likes". A tel point qu'il en reprend d'ailleurs bien des éléments, associés à ceux de l'univers "Endless" (Endless Space, etc.)

Il s'agit d'un jeu d'exploration, développement, conquête sur des terres inconnues, dans une ambiance Science-Fiction. Le tout sur une carte à cases hexagonales fort colorée, ressemblant d'assez prêt à Civilization Beyond Earth. Le moteur graphique ne fait pas de miracles mais le design des unités est recherché, détaillé. Quant au décor, on note la précision des détails sur les forêts, les montagnes et les ressources.

Niveau gameplay, le jeu reprend donc un mix des mécaniques de Civ et de Endless Space. On retrouve l'implantation et le développement des villes, l'exploration et la gestion des ressources (aménagements sur des cases spécifiques, etc) propres aux jeux du studio Firaxis. Mais on doit également composer avec des éléments spécifiques comme les zones d'influence uniques ou les armées.

Pour faire simple, sachez que la carte est divisée en plusieurs zones géographiques qui reçoivent chacune un nom. Dans chacune de ces zones, une seule ville pourra être construite. Premier arrivé, premier servi donc. Il y aura une logique de rapidité d'expansion si vous souhaitez conquérir la carte dans son ensemble.
Les unités militaires quant à elles doivent être organisées en petites armées qui nécessitent de plus en plus d'entretien à mesure qu'elles grandissent. Elles peuvent être menées par un général. Une fois au combat, l'ensemble des unités se déploie sur la carte et affronte l'armée adverse. Chaque unité est autonome, gérée par l'ordinateur, en fonction des ordres donnés (attaquer, défendre, soigner, etc.). C'est là une des plus grande différence avec Civilization, et cela donne pas mal de profondeur aux combats.

Pour le reste des mécaniques, sachez que le développement va s'axer autour de la Brume, une ressource comparable à l'or ou à l'énergie dans les Civilization. Il faudra la gérer au mieux pour assurer puissance et prospérité à votre royaume.
Le système de diplomatie reprend exactement les mêmes codes qu'Endless Space via un écran spécifique. Attention à l'impacte de vos actions car si les attitudes des adversaires sont plutôt cohérentes, sachez qu'ils sont très rancuniers.
Les factions sont d'ailleurs un des très gros point fort du jeu car elles sont très différentes les unes des autres et vous serez obligés de les jouer très différemment.
De plus, votre partie sera rythmée par une quête principale et des quêtes annexes, vous incitant à choisir entre diverses formes d'expansion.

Comme d'habitude dans ce genre de jeux, la recherche scientifique sera très importante (arbre de technologie très fourni) et permettra de débloquer des avancées militaires ou de développement.
Plusieurs victoires sont possibles : scientifique, militaire, etc.

Un Civ Like très réussi en somme qui fait la jonction entre deux univers. Une très bonne alternative pour ceux qui souhaitent s'éloigner temporairement des jeux Firaxis pour changer un peu d'air.
Middle-earth: Shadow of Mordor
80
Pour planter réellement le style de L'ombre du Mordor, la comparaison avec la saga Assassin's Creed est inévitable. En effet on en retrouve les éléments clés : caméras à la 3e personne, personnage ultra mobile, points de vue qui débloquent les missions de la zone, vision spéciale façon vue d'aigle, etc.

Notre personnage devra parcourir deux grandes cartes qui sont très différentes l'une de l'autre. Une très sombre aux portes du Mordor, une plus colorée dans la plaine sud du Mordor. Les deux sont superbes avec des effets lumineux et de reflets idéalement réalisés. Les animations ne sont pas en reste, surtout chez les ennemis : des hordes d'orcs bien évidemment.

Le système de combat ressemble à celui des Batman. Un coup de base, des coups spéciaux, une parade et des combos disponibles à partir d'un certain nombre d'enchaînements. De même, un arbre de compétences très bien fourni permet d'évoluer et de gagner en puissance de manière très notable. Par contre, la flexibilité dans l'évolution n'est pas au rendez-vous. Tous les personnages niveau max auront les mêmes capacités : on n'est clairement pas dans un RPG.

L'intrigue reste simple mais prenante, et raconte une partie peu explorée de l'histoire du Seigneur des Anneaux, à savoir la création en elle-même des anneaux de pouvoir. Toujours dans une ambiance sombre et angoissante, la narration et les cut-scenes sont très réussies.

Niveau durée de vie, on peut facilement tabler sur 25 à 30 heures pour nettoyer à fond toutes les cartes (objets, quêtes annexes, etc.) ce qui reste correct sans être exceptionnel.

A noter le gros + un peu inutile mais fun du jeu : le mode photo qui permet de faire un cliché de ses plus belle décapitations d'orc en plein combat.
Civilization: Beyond Earth
80
Beyond Earth s'inscrit clairement dans la lignée Civilization. Pour faire simple, sachez que vous ne serez pas perdus. Carte à cases hexagonales, villes à développer via l'industrie, la science et l'énergie (qui remplace l'or dans les précédents opus).
Le système d'armée est semblable à Civ 5 comme en fait l'ensemble des fonctionnalités. C'est le point décevant du jeu. En effet, conquête de l'espace, aliens et ressources inédites ne sont en fait que des purs remplacements directs des éléments habituels. Tous les systèmes de jeu sont identiques seuls les noms des ressources changent.

A noter toutefois que les aliens, omniprésents, obligent à adopter une stratégie claire dès le début du jeu : les éradiquer ou faire avec eux. De plus, l'évolution des unités selon les doctrines choisies permettent de renouveler l'expérience et de mener des parties différentes les unes des autres. Ce qui n'est pas vraiment le cas pour les factions disponibles pour l'instant, très semblables les unes aux autres.

Notons enfin que la diplomatie reste limitée et que certains revirements d'attitude peuvent être surprenants.

Pour le reste, Firaxis sert une sauce qui prend inévitablement. Beau, toujours aussi addictif, le système fonctionne. Quelques éléments comme la santé de la population, les doctrines de développement, le nouvel arbre scientifique et les quêtes annexes pendant la partie (un peu à la Endless Legend) renouvellent le titre à la marge.

Un bon jeu en somme, mais qui verra arriver des extensions, pas trop chères si possible, avec joie afin de lui donner encore plus de profondeur.

Connect with your IG account to continue

We will keep your details private and will never sell your data for commercial purpose.