2100/2700 Success

Pearox
Miembro desde: dic 22, 2014
Envía a un amigo una solicitud
1 juegos en tu lista de deseos
RE 7
-80%
5.89€
Resident Evil 7 Biohazard
Regálale
10 Amigos
Raphidu922100 pts
gamer-6d81331700 pts
SqarDice1300 pts
Béjato1200 pts
Pozou1200 pts
gamer-da5aa81100 pts
gamer-b211581000 pts
gamer-4abfdf900 pts
gamer-534e8c700 pts
gamer-81bbfe700 pts
6 Opiniones publicadas
Assassin's Creed: Origins Season Pass
80
Ayant déjà joué, fini et rédigé une critique d'Assassin's Creed Origins, c'est au tour du premier DLC, Hidden Ones, et il y'a du bon et du moins bon !
(Attention, risques de SPOIL)

Les événements prennent donc place 4 ans après Origins, nous y découvrons un Bayek plus expérimenté et devenu "mentor", montré comme une légende de l'Egypte.
La confrérie s'est un peu plus développé au fil des années et commence à devenir une petite organisation encore peu connue.

Le scénario ne s'attarde pas trop sur l'originalité (malheureusement), et le côté très simpliste additionné au temps de jeu très court de ce DLC n'aident guère. On a 3 cibles à tuer directement, sans étapes, ou très courtes, puis le grand chef arrive et "fin".
Mais, plusieurs rebondissements vers la fin du DLC remontent le tout, mention très spéciale à Aya qui pimente énormément cette intrigue jusqu'à presque voler la vedette à notre Bayek.
Beaucoup de petits détails et de petites explications sont présents, et notamment l'explication de l'un des préceptes du Crédo, amenée un peu comme une morale à la fin de l'intrigue, nourrissent un peu et font plaisir à voir, bien que certaines personnes se demanderont pourquoi le scénario ne va pas plus en profondeur. Je pense que le choix d'Ubisoft s'explique par le développement d'une suite (voire trilogie selon rumeurs), ne pouvant donc que laisser quelques petits détails friands, permettant au studio de se consacrer pleinement au développement du prochain jeu, bien que ceci ne soit que supposition de ma part.

Pour ce qui est du gameplay, aucun ajout spécial, le jeu reste le même et procure toujours autant de plaisir à jouer. Malgré la redondance de certaines missions, on prend plaisir à évoluer à nouveau dans ce DLC, de nouvelles tenues, armes et améliorations de personnages sont disponibles, augmentant légèrement la durée de vie mais rien de bien fou.
Je tiens à partager également mon étonnement quant à la taille de la carte, infiniment petite comparée à la carte du jeu de base, les quêtes et PNJ donnent une impression "d'entassement" notamment au début de l'intrigue.
Malgré ce manque cruel de contenu "concret" et sur une longue durée de vie, j'ai quand même pris plaisir à jouer et découvrir la suite de cette histoire, bien que Hidden Ones nous laisse sur notre faim, je me porte à croire que les développeurs ne préfèrent pas trop nous dévoiler du contenu du prochain opus prématurément, et c'est un choix sensé de ce point de vue-là.

En bref, je vous le recommande, mention spéciale à la fin et aux protagoniste qui se sont très clairement fait une place, et imposante, dans cette franchise, mais n'y voyez pas un DLC comme The Witcher 3 ou bien un AC Origins "1.5", faisons preuve de patience avant de voir le prochain opus débarquer !
Assassin's Creed: Origins
100
Je rédige actuellement cette critique avec les restes de quelques larmes sur le visage que j'ai écoulées à la fin de ce chef d'œuvre que je viens de finir à l'instant.

Fan d'Assassin's Creed depuis ses premières heures, j'étais très déçu par la qualité décroissante des Assassin's Creed depuis Unity.
Black Flag étant comme une exception selon moi car malgré son manque de liens avec le 3 ainsi qu'avec le conflit Assassins et Templiers, il en reste néanmoins un très bon jeu d'action aventure et d'exploration. D'ailleurs il s'agit de la même équipe qui a développé Origins et justement parlons-en mais (presque) sans spoil !

Commençons tout d'abord par la première chose en contact avec nos yeux, les graphismes.
J'ai joué au jeu en réglages faible dans pratiquement l'ensemble excepté pour les textures (en élevées) et les détails des personnages (élevés) et le jeu est resplendissant. Les décors sont absolument magnifiques.
De la ville s'éveillant à l’aube avec son ambiance très présente et ses marchés au désert de sable fin au coucher de soleil en passant par les Pyramides les marécages et les zones plus montagneuse, le monde (bien ouvert à la manière du dernier Zelda, sans temps de chargements) regorge de panoramas à nous offrir lors de notre périple. Les visages des personnages principaux sont très travaillés sans délaisser ce même soin aux personnages plus secondaires. Les animations sont impressionnantes, on ressent réellement les sentiments de notre protagoniste ainsi que des autres personnages notamment lors des phases importantes de l’intrigue, donnant la réelle sensation de leur existence et ont un réel impact sur la qualité de la narration ainsi que le joueur.

Parlons gameplay à présent. Le jeu nous offre une totale liberté d'approche et peut, lors des premières heures, légèrement déstabiliser les vétérans de la saga, mais en bien.
A titre indicatif, vous pouvez très bien être en mission d'assassinat pour une quête de l'histoire, mais rebrousser chemin en plein travail afin d'aller upgrader votre équipement pour y revenir plus tard ou bien passer à une autre quête !
Les quêtes secondaires apportent également un intérêt presque tout aussi important que la quête principale. En effet elles permettent de monter de niveau en premier lieu mais également de nous permettre de gagner des équipements ou autres récompenses et s'accompagnent de cinématiques et dialogues recherchés et travaillé (petit plus pour la vf et notamment la voix de Bayek qui est, après écoute, ma version préférée par rapport à la vo). En parallèle de ces quêtes, vous aurez également de nombreuses activités permettant l'exploration et l'amélioration d’équipement sans ressentir de lassitude ou d'ennui ce qui est une énorme amélioration comparée aux précédents opus.

Et maintenant le plus important pour moi et ce qui a fait la fierté des premiers Assassin's Creed, l'histoire. Depuis plusieurs années, l'histoire d'Assassin's Creed a perdue en qualité, néanmoins cet opus m'a plus que surpris quand à son intrigue juste incroyable. Je n'avais jamais ressenti autant de chose depuis la trilogie des Ezio, c'est dire !
Bien que le jeu aborde la même structure que les opus précédent (Trouver et assassiner toutes les cibles jusqu'au "grand chef" ), la répétition ne se fait jamais ressentir et les rebondissements se font nombreux nous tenant toujours en haleine et en suspens.
Pour en rassurer certains, on sent que l'équipe a réellement prit plaisir à écrire le scénario et c'est tant mieux ! La transition entre les différentes zones du jeu se font sans à-coups et ce jusqu'à la fin du jeu et je dois dire que j'ai d'ailleurs fini ce jeu sur l'arrière train.

Assassin's Creed Origins porte bien son nom mais ne prend de réel sens qu'à l'issue de cette fin. On y apprend de nouvelles choses et des anecdotes très intéressantes mais globalement, la présence des assassins ne commence à se faire ressentir que vers les toutes dernières heures de jeu. Et nous prépare potentiellement à une suite, peut-on se fier aux rumeurs et espérer une trilogie comme soupçonné ? Je l'espère bien et avec la même équipe sinon rien !

Pour finir sur l’histoire de cet AC, j’ajouterai une mention spéciale au phase du présent, bien présentes. Je ne m’avancerai pas plus à ce propos et vous laisserai découvrir mais j’ai été agréablement surpris de voir ce qu’elles avaient à proposer.

Pour conclure cet avis, je dirai qu’Assassin’s Creed Origins n’est pas simplement un bon ou un excellent jeu, c’est un Assassin’s Creed.
L’histoire est parfaitement bien menée, sans pour autant que la progression et son rythme ne soit imposée au joueur, la musique est excellente et mention spéciale à la musique Ezio Family, devenue symbole musical de la licence, encore une fois présente et ça fait toujours plaisir. Les voix vf sont très bien jouées, accompagnées d’une narration et d’animation de personnages sans égal nous immergeant dès les premières secondes de jeu dans l’univers et ce, jusqu’aux dernières seconde me laissant personnellement sans voix et avec quelques larmes face à la rédemption d’une licence qui commençait à basculer. Fans et vétérans d’Assassin’s Creed, l’Egypte antique vous attend alors foncez.

Crea tu cuenta en IG para continuar

Mantendremos tus datos privados y nunca venderemos tu información para uso comercial.