PS Campaign

2600/2700 Success

THE RU[i]NNER
Membre depuis : janv. 10, 2019
Ajouter comme ami
18 jeux en Wishlist
AC IV: Black Flag
-88%
4.99€
Assassin's Creed IV: Black Flag
Lui offrir
AC Brotherhood
-78%
3.25€
Assassin's Creed: Brotherhood
Lui offrir
AC: Director's Cut Edition
-62%
3.79€
Assassin's Creed: Director's Cut Edition
Lui offrir
AC Revelations
-75%
3.79€
Assassin's Creed: Revelations
Lui offrir
Gods Will Be Watching
-51%
4.38€
Gods Will Be Watching
Lui offrir
GTA 5 Premium Online Edition
-73%
9.35€
Grand Theft Auto V: Premium Online Edition
Lui offrir
Shadow of the Tomb Raider: Definitive Edition
-80%
11.99€
Shadow of the Tomb Raider: Definitive Edition
Lui offrir
The Survivalists
-52%
11.90€
The Survivalists
Lui offrir
Rainbow Six Siege
-65%
6.91€
Tom Clancy's Rainbow Six Siege
Lui offrir
Detroit: Become Human
-50%
19.99€
Detroit: Become Human
Lui offrir
FF XII: The Zodiac Age
-52%
23.99€
Final Fantasy XII: The Zodiac Age
Lui offrir
Kentucky Route Zero
-79%
4.77€
Kentucky Route Zero
Lui offrir
South Park: L'Annale du Destin
-83%
10.49€
South Park: L'Annale du Destin
Lui offrir
13 amis
SkynoZ2700 pts
Riku2200 pts
Hancoya2000 pts
Filwy1800 pts
hugolius1400 pts
Reepper1400 pts
Mrjksaw900 pts
Juda Nanas800 pts
gamer-2c9f2a700 pts
gamer-8e3e5a700 pts
gamer-c5c0c0700 pts
gamer-526979600 pts
LEX600 pts
36 jeux achetés
7 reviews postées
Furi
80
Excellent jeu à la difficulté relevé sans pour autant être inaccessible !

Le jeu jouit d'une DA ainsi que d'une BO dans les tonts synthwave, à savoir du violet et rose pêtant avec les musiques d'un bon jeu cyberpunk.

Le jeu est simple à comprendre, on y incarne un samurai futuriste, dont le but est de vaincre des gardiens, nous gardant emprisonné.

Le rythme est nerveux, mais cherche régulièrement à nous poser.

Car les combats sont durs, parfois long, et demandent de l'adaptation rapide.

Je n'ai pas trouvé le jeu particulièrement dur, si ce n'est le dernier boss, qui m'a demandé quelques efforts, d'autant que le DLC rajoute un boss, lui aussi plutot simple...

Ce n'est pas pour autant que l'expérience en est gaché, loin de là, puisque les joueurs comme moi seront récompensés d'une difficulté plus ardue, là où les néophytes pourront se contenter d'une difficulté plus accessible.

Les cinématiques sont assez décevantes, je parle de passage où le protagoniste marche à pied, et notre gentil lapin libérateur nous bassine de dialogues curieux.

J'en retiens une excellente expérience et un bon souvenir quant aux combats, dont certains m'ont donné le tournis !

Bref, si vous aimez le challenge, une DA/BO qui dépote, et un gameplay nerveux mais exigeant, foncez !

Pour les autres, je conseille de regarder une petite vidéo de gameplay afin de voir si le jeu vous correspond, car manette en main, ça peut vide devenir frustrant.

Enfin, sachez que la durée de vie est assez courte. (8h pour ma part DLC inclus, le temps que vous voyez à l'heure de cette review, avec quelques moments où j'ai laissé l'ordi allumé, ce doit être moins !)
Hades
100
Avant toute chose, il est important de noter que je n'étais pas familier avec le genre du rogue lite. J'avais déjà expérimenté quelques titres comme Enter the gungeon, Binding of Isaac ou encore Neon Abyss, mais jamais à ce point là. Consacrer plus de 30h sur un jeu est déjà un exploit en soit pour moi, d'autant plus lorsque le jeu se résume à recommencer de 0 ce qu'on a entamé.

Hades est un rogue lite différent, en tous points de ce que vous connaissez du genre.

On y incarne Zagreus, fils de Hades, dont la principale occupation est d'essayer de s'enfuir des Enfers et surtout de son paternel qu'il hait. Pour ce faire, il est aidé des dieux de l'Olympe qui, grâce à des faveurs, vous permettre d'améliorer des capacités afin de pouvoir s'enfuir.

Vous avez là l'histoire de départ, celle que l'on apprend en une run.

Mais rien que sur ce point, Hades est unique.

L'histoire d'Hades peut se résumer en une ligne, mais son lore lui, est immense et interminable.

Zagreus peut faire la rencontre de plus d'une dizaine de personnages différents, entamer des relations avec certain(e)s voire débloquer des objets et compagnons pour améliorer sa progression.

Mieux encore, chaque dialogue a un sens et permet d'en apprendre toujours plus, heure après heure, sur ceux que l'on croit ennemis, et vice versa.

Même après près de 80 heures, il m'arrive encore d'avoir de nouveaux dialogues, de nouvelles interactions et de nouvelles opportunités, alors que je suis supposé avoir mis un terme à l'histoire.

Hades regorge de contenu, tellement qu'on oublie à quel point les personnages en sont fictifs, car à aucun moment, on a cette sensation que plus personne n'a rien à nous dire.

Mais bien sur, Hades est un rogue lite, alors, comment ça se déroule de ce côté là ?

Et bien rien à redire là dessus !

La principale qualité du titre est avant tout son gameplay.

Celui ci est varié puisque l'on peut jouer pas moins de 7 armes différentes qui ont toutes leurs caractéristiques propres, mais surtout des formes différentes pour varier le gameplay d'une arme.

De plus, le bestiaire est excellent et parfois très exigeant.

Ceci s'accompagne d'un gameplay nerveux, rapide mais efficace. Il faut se déplacer très rapidement, frapper, esquiver, parer ou lancer, et ce, sans interruption ou la mort nous guette.

Jamais un rogue lite ne m'avait sembler aussi défouloir sans pour autant me sembler trop simple ou brouillon.

Bien sur, Hades est brouillon, surtout en fin de run, avec toutes les capacités en possession, mais il l'est autant qu'après une run de Risk of rain 2 ou de Binding of Isaac.

Côté direction artistique, là encore, c'est un sans faute puisque le jeu est en 3D et semble être en 2D tellement les décors sont colorés et réfléchis.

De plus, les variations de décors sont intéréssants puisque de une, chaque décor propose son bestiaire, sa contrainte et enfin son code couleur, mais surtout parce que cela permet une richesse dans les idées, évitant toute sensation d'un jeu redondant.

Enfin, les musiques sont exceptionnelles, et font partie des raisons principales pour lesquelles je relance encore aujourd'hui Hades.

Mais la vraie question est : pourquoi ça marche ?

Parce que certes, on peut avoir autant de qualités comme énoncées plus haut, mais au fond, Neon Abyss aussi remplit la majorité de ces cases et pourtant je n'y ai pas passé autant de temps.

Mais selon moi, Hades fonctionne parce qu'il ne punit jamais le joueur, bien au contraire.

La mort n'est jamais synonyme d'échec, puisque chaque run permet l'obtention d'objets, utiles à l'obtention de "refus de la mort" pour ressuciter après une mort ou encore le fait de débloquer des armes.

Et tous ces éléments déblocables sont ce qui nous permet de réussir une run, de vaincre le boss final et de le relancer, plus confiant que la première fois.

Et les développeurs l'ont très bien compris.

En effet, après une première victoire, il sera possible de commencer à débloquer des malus !

Conclusion : jouez à Hades, vous n'aurez aucun regret à découvrir cette pépite !(qui propose un mode divin pour ceux qui souhaitent jouer sans stress)
NieR Replicant ver.1.22474487139
90
NOTE : pour profiter d'une expérience optimale, il est OBLIGATOIRE de forcer le framerate du jeu à 60 fps dans le panneau de configuration Nvidia, la vitesse du jeu dépend du framerate, ce qui rend le jeu injouable au delà !

NieR: Replicant, ou le jeu dont la patience est mise à rude épreuve.

On y incarne NieR (si vous avez décidé de l'appeler ainsi), cherchant à sauver sa soeur Yonah d'une maladie incurable.

Mais l'histoire est le point dont je ne parlerai pas ici, car il est le point central d'un jeu Yoko Taro.

En effet, Yoko Taro avec NieR propose une construction de jeu différente de ce qu'on voit habituellement.

On y retrouve de nombreuses variations de gameplay, de scénario et surtout le jeu nous fait vivre chaque émotion.

Parce que NieR: Replicant est un jeu dont une fois l'acte 1 terminé, nous fait atterir dans un embranchement dont on ne pourrra plus sortir.

Cette boucle, c'est un point de vue différent à chaque nouveau départ, et surtout, une histoire que l'on croyait complète mais qui ne cesse de rajouter des pièces à son puzzle.

NieR: Replicant est un jeu extrêmement éprouvant, puisqu'il nécessite de la part du joueur pas moins de 4 fois refaire l'acte 2 avant de voir "tout" ce qu'il a à proposer !

Côté DA, le travail est spectaculaire.

Certes le jeu semble toujours daté d'un jeu d'antan, mais il a pris un tel rajeunissement qu'il en est difficile de reconnaitre certains décors.

Absolument tout a été refait, les éclairages, les décors, les visages, les musiques, c'est un travail énorme qui permet un résultat aujourd'hui à la hauteur du grand public.

D'ailleurs, la ré orchestration est excellente, et propose des musiques aussi réussis que celles de NieR: Automata.

Le gameplay reprend d'ailleurs celui de NieR: Automata puisqu'il est désormais bien plus simple d'esquiver.

Le reste est d'origine, entre les tirs du grimmoire Weiss, l'utilisation de "sors", et de contre, on retrouve les essentiels pour des combats réussis.

Malgré tout, le jeu n'est pas exempt de défauts, puisque comme dit plus haut, il est extrêmement répétitif, non seulement par la répétition de l'Acte 2, qui n'a subi aucune modification, j'aurai préféré un système de sauvegarde à la NieR: Automata après une fin B par exemple afin de pouvoir choisir où revenir dans le jeu plutôt que de devoir tout refaire, certes des petites choses s'ajoutent mais à partir de cette fin, elles sont minimes.

De plus, je regrette l'absence de changements dans les quêtes, qui restent inutiles au possible et enfin les succès, que j'ai tous faits, et qui m'ont demandé pas moins de 10h d'allers retours pour des matériaux.

Bref, un incontournable qui malheureusement propose une formule aujourd'hui vieillie et des retournements revus par la suite, ce qui me fait vous dire une chose : quel que soit l'expérience que vous aurez sur ce NieR, vous y jouez avec plusieurs années de retard.

Créez votre compte IG pour continuer

Vos données ne seront jamais utilisées ou revendues à des fins commerciales.