2 500 000+ followers
Mostra altro

800/2700 Success

Adri
Membro da: giu 13, 2019
Invia una richiesta di amicizia
1 giochi nella wishlist
Football Manager 2020
-64%
19.99€
Football Manager 2020
Offrilo tu
1 amici
gamer-3a057f500 pts
4 recensioni pubblicate
Kirby Star Allies Switch
80
Kirby n'est pas connu comme étant la série de jeux de plateformes la plus célèbre de Nintendo. Pourtant, la petite boule rose nous a déjà concocté plusieurs (très) bonnes spécialités. Et, pour la Nintendo Switch, elle a ressorti le couvert pour nous sortir sa dernière recette : Kirby Star Allies. Un jeu déjà sorti depuis assez longtemps, certes, mais qu'il est temps d'évaluer.

Avant toute chose, Kirby n'est pas connu pour sa difficulté extrême, mais plutôt pour ses mimiques assez mignonnes et son univers très coloré. Et ce, même si la difficulté du titre n'est donc pas un facteur majeur dans la note, il joue cependant quand même un peu, mais nous y reviendrons.

Dans le scénario : rien de bien fou. Kirby doit encore une fois sauver DreamLand. Wow, quelle imagination ! J'aurai jamais trouvé ça tout seul. Cette fois, en revanche, il est accompagné ! Incroyable n'est-il pas ? Pour se faire, vous devez juste jeter un coeur sur un ennemi et Bingo, c'est désormais votre ami ! (Si c'était aussi simple en vrai...). Pendant son périple, Kirby pourra même compter sur les "amis de rêves", à savoir des personnages importants de la série (comme le Roi Dadidou ou Meta Knight, les deux personnages les plus connus avec Kirby), ou de personnages clés dans de précédents opus. Un bon moyen de rappeler les vieux jeux au plus nostalgiques et de les faire découvrir aux plus jeunes.

Au niveau du gameplay de ce jeu : C'est du Kirby. De la plateforme assez simple et sympathique, même si certains niveaux sont meilleurs que d'autres. Très simple à prendre en main, il est une valeur sûre pour les enfants, habitués au plateforme 2D avec la petite boule rose. Car, hormis sur Nintendo 64 avec Kirby 64 : The Crystal Shards, Tout les opus Kirby se sont déroulés dans des univers en 2 Dimensions. Un univers très coloré et chatoyant avec un personnage principal très mignon, le succès auprès des enfants est assuré.

Cependant, son côté style plateforme pour les enfants relève donc le défaut n°1 du jeu : Contrairement aux autres jeux Kirby, certes simples mais pas non plus réalisables les yeux fermés, celui-ci est HYPER simple ! Et même trop malheureusement. Avoir plus de 100 vies pour combattre le boss final ??? C'est possible ici ! Même si il existe des modes spéciaux qui sont plus difficiles, comme le mode "The Ultimate Choice", avec un boss rush assez hardcore dans son niveau le plus difficile, et bien ce Kirby ne nous offre pas beaucoup de challenge, et c'est dommageable, même si ce n'est pas son but initial. Et après tout, avec le recul, cette difficulté très basse est compréhensible : Le but ici est de satisfaire les enfants, pas les speedrunners ou les tryharders.

Quant à la durée de vie : Elle reste acceptable, même si sa facilité le rend assez rapide à terminer : Parfois, une bonne après-midi peut suffire à le finir entièrement. Les modes bonus offrent une extension de la durée de vie, et le 100% n'est pas assuré aussi rapidement, car compléter tous les tableaux prend parfois du temps.

Un bon 8/10 pour ce Kirby ? Oui, largement. Car même si le titre est vraiment trop simple, il nous offre encore une fois un univers très chatoyant, agréable et lumineux, dans lequel on se prend d'affection et qu'on espère, évidemment, revoir un jour.
FIFA 19
30
Ah... FIFA et moi, ça a souvent été une grande histoire d'amour... Jusqu'à cet opus. Là où j'ai pris globalement du plaisir jusqu'au FIFA 17, celui-là a vraiment freiné mon envie de toucher à la série. Car oui, ce FIFA 19 n'est pas non plus une plaie injouable et insupportable, mais il y a quelques défauts majeurs que EA ne peut se permettre de rééditer pour le prochain opus tant attendu en Septembre.

Lorsque j'ai testé le jeu au début, j'ai déjà eu la sensation de déjà vu, comme c'est le cas quasiment chaque année : Aucune évolution au niveau du gameplay et des graphismes (ou presque). Malheureusement, j'ai la sensation de vivre la même chose tous les ans, et c'est bien dommage...

Concernant les modes de jeu :
- Le Coup d'envoi : Matchs classiques, possibilités de changer quelques règles. Cela peut paraître fou mais il s'agit d'un de mes modes favoris : Pas de prise de tête, du fun... Bref, sympa même si assez vite lassé par le manque de challenge

- La Carrière : Le mode où je passe toujours un max de temps. Voir les meilleurs joueurs du monde à Valenciennes, quel plaisir... et quelle déception en même temps. Car il est tout de même assez simple d'avoir d'excellents joueurs en très peu de temps, avec certaines failles permettant de boucler des transferts pour presque rien. Le Centre de Formation reste pour moi le meilleur challenge a relever en carrière.

- FUT : Le mode PRINCIPAL par EXCELLENCE. Tout est tourné pour que les joueurs jouent à ce mode ! Les "pubs in-game" du jeu ne parlent que de ce mode, pour une raison très simple : C'est un mode online et les microtransactions sont très importantes, pour pouvoir acheter les meilleurs packs. Cependant, voilà... On est pas forcé à payer, mais grandement influencé par le prix aberrant de certains joueurs, ainsi qu'un nombre de cartes spéciales pouvant être plus élevé que le nombre d'habitants à Marseille. Trop de cartes spéciales dans ce mode, trop mis en avant. Un retour aux sources comme à l'époque de FIFA 13 ou 14 qui faisaient le nécessaire pour alimenter FUT et c'est dans la boîte.

- Clubs Pro, saison en ligne... : Des modes en ligne hors FUT, pouvant amener à de bons moments entre amis. Particulièrement pour le club Pro, un peu trop délaissé à mon goût. Tout le monde joue en même temps et il y a un vrai esprit d'équipe qui se met en place.

Ainsi, avec ce tour des modes, faisons le tour du gameplay : C'est trop rapide, trop posé attaque et pas conservation, mais cela uniquement en ligne. Le jeu est bien plus posé en carrière, et cela le rend plus sympathique, car effectivement, une des stratégies les plus efficaces en online est juste de balancer bêtement devant comme des maçons bétonniers en 4e tour de Coupe de France. Et ça marche ! Un minimum de vitesse et de sang-froid et voilà. Un gameplay plus posé et un peu moins dynamique (mais pas trop quand même pour éviter les ennuis mortels toutes le 28 secondes) ne serait pas du luxe. Les joueurs rapides, comme depuis quelques années maintenant, sont très clairement FAVORISÉS. Suffit juste de regarder un minimum les joueurs utilisés : Rapides et agiles. Cependant, le foot, ce n'est pas que la vitesse, sinon Usain Bolt serait ballon d'or. Les joueurs plus lents mais très précis dans les passes sont très absents des écrans... Et c'est dommage !

Finalement, un petit 3/10 ne fera pas de mal à personne. Car oui, le jeu n'a pas que des défauts, les ajustements du mode coup d'envoi sont sympathiques, mais la partie émergée de l'iceberg est justement dans le contenu solo. Car en ligne, on entre dans le monde de la rage, du trading et des profiteurs prêts à tout pour 2 sous. En plus, avec un mode online loin d'être irréprochable (juste changer accidentellement de fenêtre par exemple est synonyme de perdre un match), on aurait limite plus envie de regarder les jeunes de Vichy en U12 le dimanche matin que de jouer à ce FIFA.
Super Smash Bros. Ultimate Switch
90
Alors, après 170h de jeu, il est enfin temps d'évaluer ce SSBU. Après avoir retourné tous les modes possibles, on ne se mouille pas forcément lorsque l'on constate que ce Smash Bros est très élastique. Tout le monde peut y trouver son compte, débutants, comme joueurs hard-core. Le système de combats est assez rapide et dynamique, ce qui permet des combats très intéressants entre 2 top players, mais également pas trop mous entre 2 joueurs casual/débutants. Sans parler du nombre incalculable de personnages jouables : pas moins de 80 personnages sont jouables, en comptant le Héros de Dragon Quest et Banjo-Kazooie qui vont arriver plus tard dans l'année. Et au niveau des modes de jeu, on a :

- Le mode Smash : Classique, idéal pour jouer avec ses amis ou avec la famille. Une bonne possibilité d'ajuster les règles. Comprend donc le Smash, le Smash en Bande, qui fonctionne en 3v3 ou en 5v5, parfait pour jouer un max de persos rapidement, et le mode Smashdown, qui consiste à devoir jouer l'intégralité du roster. Ainsi qu'un Sudden Death (départ 300%) et des smashs spéciaux (changement de la taille, certain statut etc...)

- Les extras : Comporte notamment le mode classique, de retour aux sources et ça fait du bien, chaque perso ayant son propre chemin. On a également l'entraînement pour... s'entraîner (ouah Merci Captain Obvious) et les Smash en bande (avec le 100-Man Smash, le All-Star Smash et le fameux Smash Cruel, 1v4 Gare du Nord sans items), ainsi qu'un créateur de stage (depuis la 3.0.0).

- Le mode aventure : Et là, c'est un peu la déception. Au début, c'est cool, on débloque les persos, on est heureux, mais au bout de 2, 3, 4 heures de jeu... Bah on se rend compte que c'est très répétitif. On combat tout le temps, tout le temps. Trop peu de cinématiques... Dommage que Nintendo n'ait pas réalisé une sorte d'Emissaire Subspatial 2, ça aurait vraiment envoyé du lourd.

- Le Vault : Rien de spécial là dedans, juste consulter ses records et écouter la SoundTrack qui contient pas moins de 876 musiques (hors DLC !).

- Le Online : Tout ceux qui jouent en Online semblent unanimes sur ce sujet : C'est pas très bien foutu. Malheureusement, quasiment 1 partie sur 3, le jeu est sujet à des lags dû à la mauvaise connexion d'un des 2 joueurs. Le mode partie rapide, lui, aurait pu être conservé, au style de Smash 4, avec un mode pour le fun et un autre pour le tryhard. Cependant, tout a été rassemblé et la "Puissance Smash" sert à évaluer votre niveau en ligne, le nombre indiqué (ex : 3 144 586) représente le nombre de joueurs que vous ""battez"" avec votre perso. Le mode arène est cool à 2 ou à 3, mais il est quasiment impossible d'enchaîner les combats quand il y a 5, 6, voir 8 joueurs dans l'arène. Dommage, ce système est pourtant prometteur, mais, là encore, particulièrement mal exploité. Le Online doit être amélioré, car il s'agit de la partie principale du jeu, ce qui empêche bon nombre de joueurs de s'amuser sur le jeu. Et c'est regrettable, car, si le Online correspond aux attentes attendues par les joueurs (pour rappel, contrairement à la Wii U, le Online Switch coûte 20€/an, alors que c'était gratuit sur Wii U), il y a vraiment moyen de considérer Smash Ultimate comme un des meilleurs jeux jamais sortis.

C'est donc un 9/10 pour Smash Ultimate : Très rythmé, agréable à prendre en main et correspondant à quiconque, il peut cependant se renouveler dans son contenu solo, à l'image de l'Émissaire Subspatial dans Brawl (même si ce n'est pas le but d'un jeu de combat initialement) et améliorer sa stabilité en Online ... ET REMETTRE LE HOME RUN SMASH {Caprice de fan} pour espérer décrocher la note Ultime (c'est le cas de le dire)...
Super Mario Maker 2 Switch
90
Super Mario Maker était un concept ambitieux par Nintendo : celui de laisser les joueurs créer leurs propres niveaux, et de faire appel à leur imagination. Aujourd'hui, après un premier opus très convaincant, Nintendo remet le couvert avec un 2e opus... Meilleur que le premier ?

Au niveau du contenu du jeu, c'est simple : il est INFINI ! Des dizaines de milliers de niveaux sont publiés chaque jour, rendant un 100% totalement impossible, il faudrait pouvoir jouer 30 niveaux par seconde pour espérer... et encore ! Au niveau des personnages, Super Mario Maker 2 nous gratifie de 3 personnages jouables supplémentaires, en plus de Mario (bien évidemment, sinon ça serait triste) : Luigi, Toad et Toadette, rendant le coop accessible. en plus des costumes Amiibo disponibles dans la version Super Mario Bros uniquement. Au niveau des styles de jeu, en plus des 4 styles initialement présents, Nintendo garde la Wii U dans un coin de sa tête et y ajoute le mode Super Mario 3D World, en plus d'ajouts au niveau de la personnalisation des niveaux (nouveaux monstres, power-ups et même un kart)
En plus de personnaliser son niveau, le créateur a désormais la possibilité de donner au joueur une condition bien particulière pour terminer le niveau. Cela peut être par exemple de récolter 70 pièces, de tuer tous les monstres présents sur la map, ou des défis plus difficiles, comme ne pas sauter pendant tout le niveau. Un point pas nécessaire mais toujours agréable, donnant une difficulté supplémentaire à certains niveaux pouvant être jugés trop simples... tant qu'on reste sur des niveaux réalisables.

Car la magie de Mario Maker est également de voir les créations inimaginables des Trolls, ceux qui te mettent 3 Thwomp dans la figure au bout de 2 secondes, la joie. Un nombre assez dingue de niveaux ont eu un ratio de 0.00% dans le premier Mario Maker, il est fortement possible de voir ce nombre augmenter encore plus avec les conditions spéciales. Cependant, il n'y a pas que des trolls, et certains joueurs réalisent des niveaux tout simplement incroyables dans Mario Maker (et heureusement d'ailleurs)...

Super Mario Maker 2, plus abouti que le premier, mérite largement un 9/10. Plus de personnages jouables, du coop, de nouveaux éléments de personnalisation, un nouveau monde, 14 500 niveaux chaque heure... Oui, Mario Maker 2 profite bien des capacités de la Switch, et met une nouvelle fois les joueurs hard-core de Mario à l'épreuve. Accepteriez-vous le challenge ? Seriez-vous prêts à vous surpasser pour venir en aide aux Toads ? Bonne chance.

Connettiti con il tuo account di IG

Instant Gaming manterrà privati i tuoi dati e non li venderà mai per fini commerciali