1 500 000+ followers

1600/2800 Success

Razorclad
Lid sinds: jun 5, 2014
Stuur een vriendschapsverzoek
3 games op verlanglijst
Elite: Dangerous
-57%
10.86€
Elite: Dangerous
Bied aan
Metal Gear Solid V
-75%
7.39€
Metal Gear Solid V: The Phantom Pain
Bied aan
15 vrienden
adrien1200 pts
MisterDrogo131200 pts
gamer-32b16b1100 pts
Sheriff1100 pts
Squall-RU71000 pts
gamer-89f944800 pts
gamer-bc94b0800 pts
gamer-f13a27800 pts
gamer-1fae6b700 pts
gamer-687286700 pts
gamer-130056600 pts
gamer-182da8600 pts
gamer-326f62600 pts
gamer-93c299600 pts
gamer-9e62ff600 pts
24 games gekocht
4 reviews geschreven
Borderlands 2
90
Difficile de ne pas accrocher à la série.. C'est vrai Borderland sais se renouveler et faire peau neuve à chaque épisode tout en gardant la même formule !
Assez difficile à croire effectivement, mais que voulez vous on ne change pas une équipe qui gagne.

Graphiquement très similaire au premier opus avec quand même pas mal d'efforts au niveau des textures (de moins en moins de textures "baveuses") et surtout des effets des armes qui avec le support de la physx permettent littéralement de voir jaillir des gerbes de feu quand on lance une grenade ou de voir une magnifique pluie d'acide quand on arrose un sadique avec l'arme adéquate. Non d'un point de de vue graphique le jeu s'assume et se porte très bien, rien à redire.

Le gameplay, taper sur tout ce qui bouge, reste une des rares formules qui passe tout le temps, le jeu propose des heures de jeu avec des centaines de quêtes toutes très travaillées et le tout sans abandonner une once de l'humour légendaire de la série: de quoi exploser de rire dès la première mission, Borderland le second nous gâte.
Mais je vois venir ceux qui on peur de se lasser de la répétitivité du concept: les nouveaux personnages rajeunissent le gameplay tout en gardant les grandes voies tracées par le premier opus, le bourrin, la magie, l'artilleur et le stealth. De plus mention spéciale aux DLC qui restent pour toujours les meilleurs rapport qualité/prix/temps en ajoutant des heures de jeu au titre déjà bien long (avec une histoire intégrale et pas juste quelques quêtes annexes).

Bref, la variété des décors, les boss épiques, les classes avec leurs arbres de skill, les centaines de quêtes, l'humour mordant et surtout les centaines de millions d'armes possibles et imaginables du jeu vous garantissent de vous éclater au moins autant sinon plus que Borderland premier du nom.

Un must have en puissance et un pilier du jeu vidéo pour moi.
Simcity
80
Après des années d’abstinence, la franchise à succès SimCity est enfin de retour. Ayant traversée une période de tumulte avec plusieurs projets infructueux comme SimCity Social, EA nous propose un nouvel opus de son titre, au menu des changement si radicaux qu'on pourrait presque qualifier le titre de next gen par rapport à Sims City 4000 et son Addon rush hour.

Dès les premières minutes de jeu, le titre intéresse, de par son ambiance colorée et sympathique et de par ses mécaniques, revues et corrigées qui gomment enfin les défaut du précédent SimCity.
Désormais plus fin de tout point de vue mais aussi plus simple, le jeu ne déçoit pas pas au niveau de son Gameplay, assez classique sans tomber dans le banal.
Plus simple à la prise en main, plus intuitif et plus complet, le nouveau système des routes qui remplace l'ancienne distribution de l'énergie, de l'eau etc... Est un régal pour ton ancien joueur.
Bien plus simple qu'avant les routes permettent d'avoir une ville cohérente et finit les zones commerciales ou d'habitation mal placées désormais tout passe par les routes.

On regrette quand même la disparition pure et simple de l'agriculture ainsi que quelques autres features sympa de l'ancien simcity et surtout les difficultés à remplir tous les espaces de la ville... Les routes prenant différentes courbures désormais l'ensemble peut rapidement devenir chaotique lors de la première partie: la gestion de l'espace est en effet cruciale car de nombreux bâtiments sont très grand et il faut laisser assez de place pour voir des gratte-ciel se construire, but ultime du bon joueur de SimCity.
La place, voilà un défaut majeur du titre, et j'insiste bien dessus. Les map sont trop petites, bien trop pour la quantité de possibilités nouvelles qu'offre le titre. On pénètre presque dans une tactique simplement pour organiser la ville ce qui devient vite désagréable... EA oblige on nous pousse à acheter l'addon qui permet de construire tout en hauteur pour palier aux problèmes de place... Assez petit de la part de EA. Surtout en sachant que le titre à mis presque un an à devenir jouable (nombreux bugs) et n'est passé en mode hors ligne que très récemment ce qui permet enfin de jouer sans connexion internet.
Les connexions inter-joueurs sont d'ailleurs appréciables mais le mode éditeur de map manque cruellement ainsi que le sympathique mode qui permettait de conduire des véhicules. Quelques fois le jeu manque un peut de souplesse en étant trop rigide ou en ne proposant tout simplement pas assez de choix. L'absence de l'ancienne grande map est en partie compensée par le nouveau mode édition de bâtiment qui vous permet d'améliorer directement vos casernes... Ce qui évite d'en construire des tonnes comme dans SC4000.

Au niveau des graphismes, c'est très joli mais on remarque rapidement quelques textures baveuses en se rapprochant trop près. C'est quand même agréable de pouvoir zoomer pour voir enfin en bonne définition la vie dans la ville même si le focus floue rapidement la vue pour nous éviter de voir ces dernières textures baveuses... Notons le tesseling assez lent à la détente lorsqu'on passe de loin à près les ronds on tendance à rester des losanges.

Un titre qui oscille finalement entre de nombreuses améliorations et des features qu'on aurait aimé retrouver dans la suite de la saga des SimCity... Globalement le jeu reste parfaitement accessible et jouable, les conseillers sont moins prise de tête qu'avant et vous passerez des heures sur ce titre avec plaisir sans même vous en rendre compte !
Red Faction Armageddon
70
Soyons clair, le principal objectif de ce jeu est de tout détruire. Le côté jouissif du gameplay repose dans notre capacité à détruire toute la map ainsi que ses ennemis à coup de super masse. Passer au travers des murs et faire s'effondrer une tour sur un bâtiment tout en profitant des cris d'agonie de ses ennemis ensevelis sous les décombres et finir le tout par une salve d'arc électrique est TOUJOURS jouissif... Sans parler des mechas qui sont toujours là pour tout casser !

Plus sérieusement une grand partie de l’intérêt de ce jeu réside dans la partie "toutcasser" à la base du gameplay et principal argument de vente, et oui, ça marche !

L'addiction vient rapidement, surtout avec les nouvelles armes qui redoublent d'efficacité par rapport au précédent opus pour détruire ses ennemis (pistolet magnétiques; miam). Les ennemis qui sont d'ailleurs des aliens assoiffés de sang vivant dans les profondeurs de Mars depuis des lustres. Scénario "ruche" qui colonise tout, classique, il ne faut pas s'attendre à des éclairs de génie au niveau des ennemis. On rentre dedans et on casse tout, à coup de masse ou d'explosifs... De toute façon impossible de se retrouver coincé comme dans le premier opus on peut désormais reconstruire ce qu'on détruit. Nouveauté sympathique bien mise en place qui ouvre des possibilités tactiques bien présentes malgrés l'apparence bourrine du titre. En effet en cherchant bien on peut trouver un peu de tactique dans un coin d'une salle: passer à travers un mur pour tomber sur sa proie est un acte extrêmement amusant ...

Le gameplay est sensiblement similaire à Red Faction Guerillaz mais a la justesse de corriger quelques défauts de ce dernier, le métal notamment est plus simple à collecter et les améliorations bien plus nombreuses.

D'un point de vue graphismes, c'est mieux que le premier opus mais le titre reste assez bas dans son genre. Il se rattrape sur le level design et la qualité des FX et des effets lors de l'effondrement (bon moteur physique).

L'ambiance est au rendez vous, sous terre l’oppression est là et nous regarde sans trop nous prendre au corps mais lutter contre des centaines d'aliens peut être assez prenant ou parfois complètement barbant. L'histoire est digne d'un Call Of Duty mais reste plus longue et quand même au dessus: no spoiler, on tue tout ce qui bouge.

C'est donc un bon titre que nous avons là, il reste abordable et vaut le coup pour ce qu'il coûte. A la manière des Armored Core le gameplay destructeur sauve les graphismes qui s’essoufflent et l'histoire en vacance. Mention spéciale pour le design du jeu particulièrement bien martien, malgrés la regrettable absence de cheveux sur la tête de notre héros (surement trop compliqué à animer correctement, tout le monde n'as pas le budget d'un Final Fantasy vous comprenez).

C'est sur cette note d'humour gamer que je vous quitte en vous recommandant chaudement ce tire !

Login met je IG account om door te gaan

We houden je gegevens privé en zullen nooit je gegevens verkopen voor commercieel geburik.